Vous êtes ici:

Perspectives de la pratique

Convexité améliorée grâce à la gestion du risque 

 
La situation actuelle sur les marchés est notamment marquée par des taux d’intérêt faibles ainsi que des turbulences accrues. Les investisseurs institutionnels sont par conséquent à la recherche de positions ayant un impact positif sur la convexité de la distribution des rendements. Outre les placements alternatifs, les investisseurs font également recours à la gestion du risque afin de réduire le risque d’importantes pertes de substance de manière ciblée.
 
Qu’entend-on par convexité? Il s’agit dans le cadre de ce concept de renoncer à une petite part du potentiel à la hausse d’une stratégie afin de profiter d’une réduction importante du « potentiel à la baisse », c’est-à-dire de la perte potentielle. Le cas d’une protection par le biais d’options put sert d’exemple illustratif pour la convexité (illustration 1). La combinaison du sous-jacent et de l’option put permet à l’investisseur de limiter le potentiel à la baisse tandis que le potentiel de gain n’est que légèrement limité. La réduction de cette perte est obtenue à travers la prime sur option (prix de l’option put) (illustration 1).
 
 
En pratique, les investisseurs institutionnels recourent principalement aux placements alternatifs ou à différentes formes de gestion systématique du risque afin d’apporter de la convexité dans la distribution des rendements. Les placements alternatifs démontrent l’avantage d’être faiblement corrélé avec le reste des actifs et offrent donc un potentiel de diversification. Cependant, ces placements sont souvent synonymes de coûts élevés et de complexité accrue. Les solutions de gestion du risque se distinguent quant à elles par leur transparence et des coûts relativement faibles.
 
L’illustration 2 dépeint trois simples portefeuilles équilibrés avec et sans placements alternatifs et gestion du risque:

 

 

L’illustration 3 montre le rendement/risque ainsi que la perte maximale des trois portefeuilles pour la période 2011-2018 et mène aux constatations suivantes:
 
  • L‘adoption de placements alternatifs permet d’améliorer le profil rendement/risque: la volatilité est inférieure et le potentiel de rendement est plus élevé.
  • Compléter cette approche par une part de gestion systématique de risque au sein de la quote-part d’actions permet non seulement d’améliorer le rendement mais également de réduire la perte maximale. La réduction des pertes est possible grâce à la réduction de la part d’actions durant les phases de risque élevé.
Investir dans les placements alternatifs comme les hedge funds permet par conséquent d’augmenter la convexité. L’utilisation additionnelle de gestion du risque, comme l’adaptation de la part d’actions en fonction du risque, apporte une contribution additionnelle à la convexité et permet surtout d’éviter les pertes importantes. Les investisseurs devraient par conséquent mettre en œuvre les deux types d’outil afin d’améliorer la convexité de leur portefeuille.
 

Conclusion

  • On entend par convexité le fait de renoncer à une petite part du potentiel à la hausse d’une stratégie afin de profiter d’une réduction importante du « potentiel à la baisse », c’est-à-dire de la perte potentielle.
  • La majorité des investisseurs institutionnels augmente la convexité de leur portefeuille par le biais de placements alternatifs ainsi que par la gestion systématique du risque.
  • Tandis que les placements alternatifs permettent d’améliorer le profil rendement/risque par la réduction de la volatilité et un rendement plus élevé, un portefeuille doté en plus d’une gestion de la part d’actions en fonction du risque démontre des pertes plus faibles.
Impulse Finreon: page suivante